L’ENFANT DU CHAOS

Aller en bas

 L’ENFANT DU CHAOS Empty L’ENFANT DU CHAOS

Message par Enfant sauvage d'Asperger le Dim 29 Déc 2019 - 21:19

Parmi les enfants sauvages, il en est quelques-uns qui ont arraché la particule élémentaire qui les composait en portant le trépas sur l'araignée du destin.
De ce renoncement aux voyages sans fin, de cette forêt qu'ils ont brûlés, ces enfants ont refusé le bannissement perpétuel pour rejoindre la société des hommes.
Une désintégration définitive de ce morceau de roche présent depuis la naissance de l'univers.
Ayant renoncé à leur exil, ils ont embrassé une destinée différente; Normative et exempte de peurs primales, de toutes folies créatives et destructrices...

De leurs vies précédentes, des souvenirs s'effacent, des orages se transforment en seul grondement sourd et lointain, des navires dérivent et se brisent sur ce qui était jadis l'île de la sérénité devenue pour eux un désert noir.
De ces univers qui ne verront pas le jour se lever, d'autres s'effaceront du grand livre des enfants sauvages.
De leurs nouvelles destinations, ils bâtiront des fondations solides, un ancrage empêchant tout futur départ et l'intense lueur de leur regard s'éteindra au fil des années qu'ils passeront dans cette nouvelle vie.
De ces choix d'abandon, nulles traces visibles ne persisteraient hormis quelques nuages éthérés qui se disperseraient trop rapidement pour être remarqué par la société des hommes.
Et de celles et ceux qui observeraient ces départs, de ces enfants sauvages n'ayant pas renoncé à leur folie, la douleur d'un poignard dans le cœur eût été plus douce à vivre que cette impuissance à les retenir de ces choix mortels.
Des sacrifices ultimes et sans retour apportant puissance à une enfant sauvage bannie de ses pairs dont tous craignaient le retour.
De la folie des hommes, naît la violence et de cette dernière, était née l'enfant du chaos.
Conçue dans le ressentiment le plus absolu et la violence la plus noire, elle devait forger autour de sa particule élémentaire des sillons semblables à autant de cicatrices que le monde pouvait engendrer.
De la furie guerrière de l'humanité et des abandons des enfants sauvages, elle se nourrissait également sans limites, renforçant ses rêves immortels de destruction et d'Apocalypse.
De sa particule élémentaire brisée par ses pairs dans un lointain passé pour l'affaiblir, ne manquait plus que quelques éclats et de par sa nature d'enfant sauvage, son immortalité ne pouvait être éteinte par nul autre.

Animée d'une force sans égale et d’une folie tout autre propre à annihiler toutes traces de vies, elle s'était affranchie de toutes limites au premier jour de sa naissance errant parmi les hommes et les enfants sauvages franchissant perpétuellement la frontière des deux mondes…
Des milliers d'années à patienter avant ce retour sur cette planète lui avait été nécessaire avant l'accomplissement de son ouvrage salvateur de destruction.
De ses apparitions, s’étaient bâtis des légendes et des mythes dans l'univers des mortels...
Un destin unique et intensément destructeur dans l'histoire de cette folle humanité se précipitant au bord du précipice.
Une apparence frêle, un doux visage, des longs cheveux de couleur d'incendie ravageur et un regard sombre avaient subjugués des rois et des empereurs qui s'étaient agenouillés devant sa grâce et sa beauté aussi étrange qu'attirante tandis que sa froideur insensible à toutes formes de richesses et de pouvoir la rendait toujours plus inaccessible et désirable...
À moins que ce ne fût son goût immodéré pour les conflits et les guerres dont elle se nourrissait sans aucunes limites.

De son aura de violence qui l'entourait sur les champs de bataille, elle effrayait mortellement ses ennemis et de son épée forgée dans un métal pur, elle sen amusait, la maniant telle une feuille portée par le vent pourfendant chaque homme avec facilité et dédain...
De cette idée d'épargner la moindre victime traversant son regard, il n'en saurait être question.
Chaque combattant dont elle jugeait digne de porter le fer était destiné à tenter sa chance au milieu de la fureur et du sang du champ de bataille pour, ne serait-ce que l'effleurer de sa lame.
Mais de cette lassitude à annihiler tout espoir chez ses ennemis avant même de pouvoir engager le combat, elle se vengeait inlassablement avec plus de violence sur tous les autres sans faire état de leur appartenance d'un clan ou d'un autre.

Chacun tentant alors vainement de ne pas être à portée de son regard ou de son épée, se bousculant entre ennemis combattants, solidaire pour ne pas mourir de sa main.
Elle traversait le champ de bataille, avançant droit devant elle à pas lent avec des gestes précis d'une force inhumaine et d'une vitesse fulgurante.
Ses victimes n'avaient que le temps de croiser son regard avant de mourir sans avoir le temps de pousser un dernier cri d'effroi et de douleur.

Et lorsque cette soif quasi inextinguible de violence et de vengeance était apaisé, elle laissait tomber son épée à terre la traînant derrière semblable à un poids mort et disparaissant définitivement vers un ailleurs...
De cet instant d'un semblant de faiblesse, aucun n'eut jamais l'idée de tenter de lui porter le fer dans un ultime espoir de la faire vaciller...
De ses apparitions dans différentes régions de la planète qu'elle parcourait à la recherche de son égal, les scénarii étaient toujours identiques...
De sa silhouette fine, de ses longs cheveux aux reflets rouge, de sa robe de velours pourpre ou de son visage sans expression, on ne se souvenait jamais dans les souvenirs, seulement d'avoir croisé la déesse de la mort et d'avoir été épargné, après la contemplation de l'apocalypse...

Les légendes et les mythes changeaient selon les contrées, les pays, les époques...
Tandis que les gravures des temples d'Angkor la représentait comme un être divin descendant du ciel déchaînant sa colère contre ses ennemis alors que dans les contrées du nord de l'Europe, elle était représentée en valkyrie défiant Odin et en Grèce incarnant Minerve combattant Arès…
Nul ne sait à ce jour où s’écrit son histoire, où elle se trouve, chacun craignant son retour dans les deux univers...

_________________
C'est quoi être autiste ?
C'est réfléchir à la manière dont je vais te casser le bras si tu poses ta main sur mon épaule encore une fois...
Enfant sauvage d'Asperger
Enfant sauvage d'Asperger

Age : 48

https://www.aspergers-aspergirls.com/

Revenir en haut Aller en bas

 L’ENFANT DU CHAOS Empty Re: L’ENFANT DU CHAOS

Message par Enfant sauvage d'Asperger le Dim 29 Déc 2019 - 21:19

Livré brut sans correction...

_________________
C'est quoi être autiste ?
C'est réfléchir à la manière dont je vais te casser le bras si tu poses ta main sur mon épaule encore une fois...
Enfant sauvage d'Asperger
Enfant sauvage d'Asperger

Age : 48

https://www.aspergers-aspergirls.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum