témoignage d'une aspergirl

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 18:31

Je l ai lu hier😅😉🤣 j aime bien le fait qu elle dise cette théorie m a servie, celle-là non.
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 18:33

wink

Les meltdown, shutdown, tu connais aussi ?
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 18:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je trouverai très intéressant que chacune écrive son expérience sur ce canevas et de le partager dans un second temps.
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 18:35

Oui, et j ai trouvé leur traduction usitée "effondrement émotionnel", mais je préfère melt down 😁
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 19:01

J'ai pas bien compris: sur ce canevas, tu veux dire ici ? Et le partager dans un second temps ? C'est à dire ? Où comment ?

Ces meltdown, c'est précisément le point noir pour moi. J'aimerais faire objectivement le tour de la question , trouver les causes, et réguler un peu mieux cela...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 19:40

Concernant le "canevas" de Marie-Josée Cordeau: ce serait pour faire connaissance avec soi-même en reprenant les différentes parties de son powerpoint (même si je n'apprécie guère les pauvres points) et d'écrire comme une autobiographie d'Aspergirl, un travail de remémoration que l'on peut classer. Par exemple, grâce à son témoignage, j'ai compris que je n'ai jamais su lire une partition (malgré 7 ans de solfège); je comprenais mais je devais compter les lignes. J'ai pensé que j'étais stupide, alors je me suis remémoré que mon prof de jazz avait compris mon fonctionnement: il me jouait le morceau et ensuite je pouvais l'apprendre et il valorisait mes improvisations. Ce sont des aspects qui permettent de mieux se connaître et d'être moins sévère avec son passé je trouve.

Après, je trouverais chouette de se le passer en mp selon la liberté de chacun-e. Cela peut même déboucher sur des présentations ouvertes où chaque Aspergirl propose sa solution ou son avis. Pourquoi pas des tables rondes? C'est bien sûr une monstre extrapolation ;-)

Pour l'instant, j'ai identifié quatre réactions "melt-shut downiques" que je ne sais pas encore classer en voc psy: 
- la fuite; sortir au bord de l'eau lorsqu'il y a un conflit ou m'enfermer aux toilettes, peu importe l'heure et le lieu. Je peux partir très tranquillement ou comme un éclair.
- le mutisme; je ne dis plus rien, genre je suis vexée et aucun mot ne sort. Les gens ne s'en rendent pas forcément compte puisque je suis une piplette et extravertie.
- les pleurs enfantins; là, c'est souvent dans la voiture. Je pleure comme une madeleine mais je peux très bien les contrôler.
- le robot; je ne ressens plus rien et là je sais bloquer toute émotion ou sentiment même, mais je mets beaucoup de temps à me rouvrir, à me débloquer.
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 22:30

C'est une bonne idée, je prendrai le temps de le faire et t'enverrai cela en MP smile

au niveau des melt-shut down pour moi:

( idem mais exprimés un peu différemment voire plus hard core Laughing):

-La fuite, elle se fait en boule sous ma couète, (je passe les détails des stéréotypies ça vous regarde pas tongue)
-Le mutisme, exactement pareil, sauf que je suis pas forcément extravertie, j'ai tendance à me replier vèrs les genoux et les épaules fermées, les mains dans le visage, ou je m'isole loin des autres. en cas de conflit, je peux aller me ranger dans le coin d'une pièce.
- Les pleurs enfantins idem dans la voiture mais pas que, mais toujours seule.
-Le robot idem

- Il y a aussi le mode bulle lorsqu'il y a plus de deux personnes ou une personne que je ne connais pas.

- si il y a trop de mouvments ou de bruits ça peut m'arriver aussi.

- J'ai aussi des malaises en voiture à cause du surplus de sollicitations visuelles, c'est plus facile sur les petites routes lorsque je roule lentement et que j'ai le temps de détailler le paysage.

- Sur autoroute, je trouve ça tellement laid que je peux faire aussi des malaises.

En gros, la laideur peut me rendre mal physiquement.

Parcontre c'est dans les deux sens les sons, la nature, les oeuvres d'art,les animaux, les beaux visages, l'architecture, les couleurs, les odeurs, de beaux mots peuvent me faire littéralement décoller de joie..

C'est d'ailleurs la piste thérapeuthique que m'a préconisée la neuropsy...

J'aime pas conduire, car j'ai horreur des voitures QUI PUENT FONT DU LAID BRUIT ET SONT POUR MOI AFFREUSEMENT LAIDES; very Happy
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 22:43

A la base, suis historienne de l'art... Comme quoi l art peut être utile et nous faire du bien.
Je vais faire aussi ce travail d écriture et te l enverrai alors.
Je trouve certaines voitures assez esthétiques, mais pas un intérêt particulier. J'ai cette aversion pour les feux d artifice: moches, puants, polluants, bruyants.
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 22:48

on a beaucoup de points commun moi j'ai fait les arts plastiques, mais suis musicienne et ai choisi de construire des instruments de musique ( clavecins et harpe pour l'instant j'apprends chez un facteur pour les clavecins et en auto didacte).
et avant j'étais Guide-Nature.

Moi je hais les éclairages publics, ça me fait déprimer
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par FeuFollet le Mar 7 Jan 2020 - 23:04

Trop trop bien!
J ai beaucoup d anecdotes sur le beau ou le laid. Un matin d'hiver à peine brumeux, j ai fait un syndrôme de Stendhal devant le Dôme de Milan: évanouie au milieu de la place déserte. Un cameriere m a alors amené un Spritz et une planchette de charcuterie pour me requinquer.
FeuFollet
FeuFollet

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

témoignage d'une aspergirl Empty Re: témoignage d'une aspergirl

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum